Traité sur l’heure idéale pour postuler à une petite annonce

12 nov

Évidemment nous allons partir du principe que nous postulons ici à des annonces de type standard, genre un poste avec des horaires de bureau classique. En tous cas pour ma part, je postule à ce genre d’annonce.

Bref, comme vous le savez, je suis au chômage (oui ça y est, vous comprenez l’intérêt du billet précédent, mais je tenez tellement à mettre cette phrase, sauf que si je ne vous préviens pas, vous ne pouvez pas le deviner, du coup je vous l’ai dit donc on peut reprendre le cour normal du paragraphe que la phrase présente avant cette parenthèse beaucoup trop longue débute !). Je ne fais pas parti des chômeurs-profiteurs, ceux qui ont suffisamment d’allocations pour se permettre de se la couler douce. Non, je fais parti de la catégorie que ça emmerde parce que situation précaire qui fait flipper sa mère : “Je ne trouverai jamais rien. Je suis trop nulle. Je suis une bonne-à-rien.”

Du coup, je fais mes démarches administratives, je vais à pôle emploi, la CAF etc. histoire de lancer la machine et que je sois un minimum sereine de ce côté là. Je refais un joli CV tout beau tout neuf avec de jolies couleurs. Je prépare une jolie trame de lettre de motivation. Et me voilà prête à candidater.

Oui, mais ça ne se fait pas n’importe comment ! Et surtout pas à n’importe quelle heure. Je veux dire qu’il faut penser au mec qui reçoit la candidature : “4h du matin !? Une insomniac. Encore une taré ! Non merci. Elle est sûrement du genre à ne pas réussir à se lever à l’heure le matin, du coup, pas le temps de se coiffer, elle va arriver la tête dans le cul et les cheveux en vrac tous les matins. Accrochée à son mug de café qu’elle passe son temps à remplir, elle n’ouvre pas les yeux avant 14h…” Mais comment sait-il tout ça ? Il ne m’a encore jamais vu ! Qui lui a dit ? Qui m’a vendue ?… Personne ? C’est parce que je n’ai pas postulé à la bonne heure ? Ha !…

Alors que tu postules à 8h ! “Hum matinale. Elle répond à la première heure. C’est du genre à se lever à 6h30, boire un jus d’orange, aller faire un petit jogging. En rentrant elle fait couler son café pendant qu’elle prend sa douche, boit son café en mangeant une pomme, se coiffe, se maquille. Elle est réveillée, en forme et disponible dès 8h ! Je veux embaucher cette jeune fille saine et dynamique.”

Oui non en fait il ne le sait pas mais j’ai fait nuit blanche et j’ai une valise sous chaque oeil ! Tout ça parce que j’ai vu l’annonce à 20h la veille au soir. L’entreprise étant fermée, il est donc trop tard pour postuler. De toute façon ils ne verront pas le mail avant demain matin ! Donc autant faire croire qu’on a l’âme d’une joggueuse qui mange des pommes ! Donc 20h : je lis l’annonce : “cool, ce poste est fait pour moi.”

20h05 : j’ouvre google et entame les recherches sur l’entreprise que je veux intégrer, afin de savoir ce qu’ils font. Je me prépare à personnaliser ma lettre de motivation.

20h20 : J’ai ouvert Twitter et Facebook. Je commente les photos de vacances d’une copine de collège tout en suivant une conversation sur les #titpic

22h : je retourne lire les onglets ouverts sur l’entreprise que je veux intégrer. Je ne suis pas super inspirée, mais j’ai faim.

22h05 : je vais me chercher un truc dans le frigo et je le mange devant un épisode de Monk. J’ai branché le PC sur la télé, du coup, je ne peux pas continuer mes recherches tant que l’épisode n’est pas fini.

22h47 : je lance un deuxième épisode de Monk avant de me rallonger sur le canapé. De toute façon c’est vraiment beaucoup trop tard pour postuler maintenant.

22h29 : je récupère le PC et retourne lire les onglets ouverts sur l’entreprise que je veux intégrer.

22h31 : je check mes notifications sur Facebook et retourne discuter sur Twitter.

00h10 : je retourne lire les onglets ouverts sur l’entreprise que je veux intégrer et tente d’attaquer de rédiger le début de ma lettre de motivation.

00h20 : je n’ai aligné que 7mots et décide de tenter une nouvelle recherche sur google pour avoir plus d’infos sur l’entreprise que je veux intégrer.

01h30 : je n’ai pas plus d’information sur l’entreprise que je veux intégrer, par contre j’ai vu pleins de vidéos de chats rigolos, d’enfants qui rient ou qui sont des prodiges de la musique, un truc en asiatique avec des fuuu pour les pêts, ainsi qu’un documentaire sur Fukushima expliqué aux enfants. Ceci dit, après cette petite pause sur youtube, je trouve l’inspiration pour écrire une deuxième phrase tout aussi bateau que la première, mais qui me donne bonne conscience tout de même.

01h33 : je retourne lire les onglets ouverts sur l’entreprise que je veux intégrer.

02h00 : J’ai débuté une phrase, l’ai effacée, ai recommencé, ré-effacé, à nouveau amorcé une phrase… Je ne trouve pas l’inspiration. Je lance donc un film en branchant le PC à la télé.

04h12 : le film fini. Je vais faire un tour sur Facebook et Twitter. Tout le monde dort… Je retourne sur Youtube !

05h26 : je retourne lire les onglets ouverts sur l’entreprise que je veux intégrer et termine finalement le paragraphe sur l’entreprise que je veux intégrer !

Victoire à 05h42 \o/ OUIIIIIIIIII !!!

05h43 : j’ouvrir ma boîte mail, rédige le mail, transfers les pièces jointes et… J’anregistre en brouillon !

Oui je n’envoie surtout pas le mail tout de suite ! Rappelez vous le début de l’article : 5h, 6h du matin, c’est comme 4h ! C’est l’insomniac, pas la joggueuse.

Donc je lance un autre film, vais me prendre un bain, me fais un brushing, me sers un énième café, fini mon paquet de clopes, descends en acheter et en profites pour me prendre des croissants, je regarde les différents programmes de dessin animé, manques de m’endormir plusieurs fois mais je réussis à me maintenir éveillée et tiens le coup jusqu’à 8h ! Heure fatidique à laquelle j’envoie idéalement ma candidature !

Et voilà comment on passe d’une loque cernée à la joggeuse qui mange des pommes dans la tête de notre hypotéthique futur employeur \o/

PS : en cas de réussite en début de soirée de la rédaction de votre lettre de motivation, attendez tout de même le lendemain 8h pour postuler ! Car, petit rappel : on ne postule que de 8h à 18h jamais en dehors de ces critères et on évite autant que faire se peut de postuler de 16h à 18h. Donc vous enregistrez le mail dans vos brouillons. Vous mettez un réveil à 8h. Là vous cliquez sur “envoyer”. C’est bon ! Vous pouvez vous rendormir en rêvant d’une pluie de pommes sur la joggueuse.

About these ads

2 Réponses à “Traité sur l’heure idéale pour postuler à une petite annonce”

  1. Aurélie (@poussinmouth) 12/11/2011 à 20:54 #

    Très très bon article :) J’aime beaucoup comment tu tournes tes phrases, c’est bien rigolo, le genre qui m’accroche !

    Je me suis posé la même question l’autre fois : "Je sors à 18h du boulot, mais si je les appelle à 18h50 alors qu’ils ferment à 19h, ça fait trop tard… J’appellerais dans 2 jours à 14h15 quand je serais en repos…" Résultat : La place était déjà prise…
    C’est dur la vie !

  2. Lilly Bulles 12/11/2011 à 21:06 #

    Merci ^.^ Attention… Je vais rougir avec tous ces compliments ;)

    Sinon pour ce qui est d’appeler pour toi, tu as des horaires qui ne te permettent pas d’appeler à 14h. Par contre tu peux le faire 18h05 de ta voiture et de l’arrière boutique. Faut faire attention aux bruits. Mais si tu n’es pas en train de rouler la radio à fond ou que tu n’appuies pas malencontreusement sur le klaxon, ils ne le devineront jamais =)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: