Complainte nocturne

2 Déc

Ouais… Bonne façon de commencer un article qui ne parle de rien. Je ne sais pas trop quoi écrire, j’avoue. Mais pourtant je vais le faire. Cela va faire plus de deux semaines qu’il n’y a rien de neuf sur le blog. Alors oui évidemment, il ne m’arrive pas grand chose ces temps-ci. Rien de passionnant, rien d’étonnant, rien de marrant.

Les fêtes de Noël approchent, moi ça me déprime. Je ne sais pas pourquoi, il y a un truc qui ne me plait pas bien dans tout ça ! Ha si, j’ai menti : je vais avoir deux semaines de vacances ! Et ça, je te jure, c’est pas du luxe : j’en meurs d’envie ! Je me calerai bien un peu de chômage derrière histoire de bien pouvoir en profiter. Mais non… Je retournerai bosser. A moins d’un pied dans le plâtre, d’un excellent arrêt de travail, je ne risque pas de quitter le boulot. Ça ne me paiera pas le loyer !

Bref, je suis encore coincée ici jusqu’à septembre 2011. Pas que je ça me déplaise, mais je rêve d’un vrai travail comme dirait mon père. Un travail sans date de péremption maximum 6 ans au delà de toute façon on ne te garde pas et tiens toi prête quand tu chercheras quelque chose on te dira que tu n’as pas d’expérience ! Ha oui… Tu ne le sais pas forcément, mais je suis Assistante d’éducation (Aed) dans un lycée. Tu ne sais pas ce que c’est ? Je suis… surveillante… Oui pionne, c’est ça. Juste un peu moins glamour, et ça fait illusion bien moins longtemps.

Bref, oublions le boulot et revenons en au propos initial : je ne sais plus quoi vous raconter. Ça fait quelques temps que je n’ai pas eu l’occasion de dire : « Han faut que j’te raconte » ou encore : « Rho, tu sais pas c’qui m’est arrivé ? ». Non, juste rien. Alors bon, c’est navrant, mais voilà, je suis à cours.

Ha si une nouveauté : je viens de prendre un chat… et j’y suis allergique. Je sais que c’est ridicule. C’est le fameux syndrome de « jepréféreoublierquejepeuxmourrirasphyxiertellementcechatestmignon » . Mais voilà. C’est comme ça. Une tentative de suicide peut-être, allez savoir. Cette boule de poils était juste trop mignonne, j’ai juste trop craquée ! C’tout ! Je suis faible. Mais on ne peut pas basé un article complet là dessus. Le contenu est un peu léger… Ce n’est pas suffisant ! Sans compter que je ne suis pas sûre que les diarrhées de la minette vous intéressent tant que ça ! M’enfin rassurez vous, elle va mieux. Elle me fait de jolis cacas qui ressemblent à des cacas. Finis les flaques dans le bac à litière. Finis les effluves de fou qui couvrent l’odeur de l’encens qui brûle. Bienvenus aux caca papillons qui ne sentent pas en dehors du bac !

Mais voilà. Je ne suis pas douée, du coup, pas vraiment faite pour faire un article complet sur mon bébé chat adoré que j’aime. Non, parce qu’évidemment je vais être gnan-gnan ! Je passe mes journées à en parler comme si je venais d’avoir un gosse. Je surveille si tout va bien, si elle a bien à boire et à manger. Je regarde sa litière tous les jours. Je m’extasie quand elle fait un caca. Ridicule quoi…

Je lui ai acheté beaucoup trop de jouets ! Elle a une douzaine de balles, un cylindre avec du cisale et des plumes, un arbre à chat, trois jouets suspendus, une souris en cisale accompagnée de deux balles en cisale aussi et à plumes, une canne à pêche avec une souris ridicule, un espèce de serpentin qui vibre quand on lui tire la queue (si si c’est bien ça, tu lui tire la queue il vibre… Encore une fois ? Tu lui tires la queue il vibre !)… Et je lui ai même fabriqué une cabane en carton avec une fenêtre à volet et un rideau de fil de sac poubelle pour la porte d’entrée. Oui, c’est ça, j’ai complètement viré. Tu as bien lu, j’ai fait un rideau de fil pour la cabane en carton du chat !

Bon, revenons en au point de départ. Quoi ? Lequel ? T’as rien suivi ! Celui où je me plains de ne pas savoir quoi vous raconter ! Non mais c’est vrai, tu ne suis rien. Je te parle de mes angoisses de page blanche cachée derrière un article ridicule, et tu ne lis même pas entre les lignes ! Je sais qu’il est tard (oui j’aime poster mes billets la nuit !) mais tout de même, fait un effort. Accroche toi. Nous y sommes presque ! C’est presque fini !

Donc je disais qu’en ce moment, ma vie c’est un peu le calme plat. Du coup, ce week-end, je parts 4 jours avec mon pôpa voir son bateau (oui celui dont j’ai rêvé ici). On en a pour 6h de route. Je vais dans une ville que je connais pas… Je suis sûre, je le sens, il va se passer quelque chose ! C’est beaucoup trop calme ! Et là, quand je rentrerai mardi soir, je pourrai commencer un article par : « Rho, tu sais pas c’qui m’est arrivé ? Faut que j’te raconte ! »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :